5G : quels seront les engagements des opérateurs télécoms ?

Mar 14, 20 5G : quels seront les engagements des opérateurs télécoms ?

La 5G, c’est pour bientôt !
En France, le dossier du nouveau réseau mobile 5G vient de franchir une étape majeure : l’Arcep, l’Autorité de régulation de la distribution de la presse, des communications électroniques et des postes, a détaillé quels vont être les engagements des acteurs du marché (à savoir Paritel, Orange, Bouygues Telecom, Free mobile et SFR) lorsqu’ils vont commencer à déployer la 5G.

Cette fois, c’est parti ! Les opérateurs télécoms français souhaitant se lancer dans la 5G peuvent dès à présent déposer leurs dossiers auprès de l’Arcep afin de solliciter des fréquences dans la bande 4.6 – 5. 1 GHz qui, selon Sébastien Soriano (le président de l’Arcep), sera la première à être utilisée dans l’Hexagone pour l’ultra haut débit mobile. Les cinq grands opérateurs télécoms français, SFR, Free mobile, Bouygues Telecom, Orange et Paritel doivent se signaler avant le 30 mars 2020. “Après 13 heures, ce sera trop tard”, précise le président de l’Arcep. Il est attendu que les cinq opérateurs télécoms soient lauréats au terme de la procédure d’attribution. La vrai question est surtout de savoir combien de blocs de fréquences aura chaque opérateur.

2020 : l’année top départ de la 5G en France

À chaque nouvelle année, les résolutions refont leurs petits nids dans nos têtes… Face à ce constat, les opérateurs de télécommunications nationaux ont décidé de suivre cette tendance en lançant la cinquième génération des standards pour la téléphonie mobile dès avril 2020. C’est l’un des plus grands chantiers de 2020. Tout le monde en parle ! Les réseaux 5G, poussés par la réussite des réseaux mobiles 2G, 3G et 4G, promet de réduire le phénomène de latence et surtout d’accroître les débits actuels.

Cette nouvelle génération va aussi s’inscrire dans un processus global. Tout pourra y être connecté ! Elle sera ainsi primordiale pour le développement des objets connectés (casques VR, voitures connectées, PC, tablettes, smartphones…). Elle sera bien plus réactive que les générations antérieures.
Ce nouveau réseau pourra absorber plus facilement la forte croissance du trafic mobile. Il offrira une navigation plus fluide. On peut alors parler d’ultra haut débit mobile. Dans la santé, on pourra assister au développement de la télémédecine.

Donc, les acteurs majeurs du secteur des télécommunications devront lancer dès le mois prochain leurs offres dans la 5G. En ce qui concerne le rythme du déploiement, chaque acteur devra proposer, avant la fin 2020, des offres commerciales en 5G ‘dans trois villes françaises’.