En forte croissance, la Côte d’Ivoire pourrait devenir la première puissance économique d’Afrique

Nov 03, 19 En forte croissance, la Côte d’Ivoire pourrait devenir la première puissance économique d’Afrique

Après la résolution de la crise électorale de 2012-2013, la Côte d’Ivoire, pays d’Afrique de l’Ouest, a retrouvé rapidement sa place sur le plan international avec l’installation de l’ICCO (The International Cocoa Organization) et le retour du siège de la BAD (Banque africaine de développement).
La Côte d’Ivoire connaît, depuis 2014, un succès économique remarquable, illustré par une augmentation rapide du Produit Intérieur Brut. Le gouvernement a adopté, pour la période 2015-2020, un nouveau ‘Plan National de Développement’ qui, selon la Banque Mondiale (BM), entend réduire davantage le taux de la pauvreté et transformer le pays en une économie à revenu intermédiaire.

La Côte d’Ivoire en bref

La Côte d’Ivoire se situe au 120e rang sur 150 du classement ‘Doing Business’, les éléments de complexité étant la relation avec l’administration fiscale, la protection des investisseurs minoritaires et l’obtention de financement bancaire.
Le marché ivoirien est généralement ouvert au commerce, avec un tarif douanier moyen de 32 %.
L’investissement du secteur privé est très dynamique et les projets PPP – Partenariat public-privé – sont en forte expansion.
Le flux des investissements directs à l’étranger est diversifié sectoriellement et géographiquement depuis l’instauration du nouveau Code des Investissements en 2014.
La Côte d’Ivoire, premier producteur de noix de cajou et de cacao, exerce une influence économique importante au sein des 3 organisations régionales, l’Union du fleuve Mano, l’UEMOA et la CEDEAO.
Cinquième taux de croissance le plus rapide au monde, le Produit Intérieur Brut par habitant croîtra de 45 % d’ici 2022.

La Côte d’Ivoire, leader du secteur agricole en Afrique

Les offres d’emploi en Côte d’Ivoire ont atteint de remarquables résultats en matière de développement agricole. Le secteur agricole a constitué le principal moteur de la croissance ivoirienne.
Aujourd’hui, l’agriculture demeure le socle de l’économie ivoirienne. Elle représente 52 % des exportations globales du pays et contribue à créer 36 % du Produit Intérieur Brut.
Selon la Banque africaine de développement, celle-ci est une source de revenus pour les ⅔ d’une population à 78 % rurale.
Le secteur agricole offre de nombreuses opportunités aux candidats – quels que soient leurs parcours. Découvrez les offres d’emploi en Afrique correspondant à ce secteur sur Okapi emploi.

read more

PSG-Liverpool : un match de référence au niveau de l’abnégation et du mental

Juil 23, 19 PSG-Liverpool : un match de référence au niveau de l’abnégation et du mental

L’ancien défenseur du club parisien, Jimmy Alegerino qui a participé au match contre le Liverpool en 1997, a félicité les joueurs du PSG pour leur progrès et leur attitude.
Match analysé par Jimmy Algerino
Alors que les joueurs du PSG, fêtaient leur victoire avec les ultras en réalisant un score de 2-1 face à Liverpool, l’ancien défenseur du club de la capitale (1996-2001), Jimmy Algerino, a suivi le 28 novembre dernier le match qui a eu lieu au Parc des Princes, en commentant la rencontre à chaud.
Selon l’ancien joueur du PSG, ce qui a fait la différence au cours de ce match, c’est la maîtrise qu’a su réaliser l’équipe durant la première mi-temps, tout en profitant de chaque occasion. Certes le fait que le PSG a pu enregistrer deux buts dés la première mi-temps a certainement permis aux joueurs de reprendre confiance en eux, toutefois, la qualité de jeu des joueurs parisiens a mis le club sur la bonne voie. Le PSG a bien mérité son match.

Le match du PSG-Liverpool est un match de référence

Le match du 28 novembre est un match bien particulier surtout de point de vu qualité de jeu. Malgré que le club lui reste encore une rencontre afin de garantir sa qualification aux huitièmes de finale, toutefois le président du PSG, Nasser Al Khelaïfi, il est confiant. Selon l’ancien défenseur du PSG, « le match PSG-Liverpool est vraiment un match de référence surtout au niveau de l’abnégation et du mental. En effet, on sentait tout au long du match les joueurs peuvent craquer et le Liverpool avec son potentiel, il pouvait bousculer le match, toutefois le club de la capitale a su comment bien maîtriser le ballon. Donc tenir tout un match dans la difficulté, ce n’est absolument pas évident, c’est pour cela que je félicite tous les joueurs du PSG pour leur persévérance ». Ce match ne peut prédire que des bons moments pour la suite du club.

Le PSG a remis les pendules à l’heure

Après le succès de son équipe contre Liverpool, le président du club de la capitale a tenu à répondre à toutes les attaques des médias qui se sont acharnés sur son club depuis prés d’un mois en remettant en cause le projet de l’équipe.
« Je suis très heureux de la qualité du jeu des joueurs, ainsi que du résultat. L’équipe a pu montrer le vrai visage du PSG, surtout en ce moment, avec tout ce que les médias ont publiés sur le club en remettant en cause le projet du club. Grâce à notre jeu et à notre grand entraîneur, l’équipe a démontré qu’elle est bien solide » a affirmé le président des parisiens, Nasser Al Khelaïfi.
« Grâce à ce match, le club parisien a remis les pendules de la qualification à l’heure. Ce n’était pas facile d’affronter un club comme le Liverpool, qui est de très haut niveau. Toutefois, le PSG a su comment s’imposer grâce à la tactique de Tuchel » a déclaré, Jean-Martial Ribes le directeur de la communication du PSG.

read more

Quelles sont les conséquences de laisser les titres sociaux à un investisseur ?

Juil 17, 19 Quelles sont les conséquences de laisser les titres sociaux à un investisseur ?

D’après la société de gestion indépendante A Plus Finance, les investisseurs achètent des parts financiers d’une entreprise selon leur placement dans le capital social de l’entreprise. On parle alors de contribuable minoritaire, égalitaire ou majoritaire. Ces parts donnent le droit à l’investisseur de bénéficier d’un dividende, ainsi que le droit de participer dans les décisions d’assemblée générale. Le poids de ces pouvoirs varie selon le type de la société, SAS ou SARL.
Durant le cycle de vie d’une société, il arrive que cette dernière, a besoin de différents fonds, afin de pouvoir evoluer. Dans certains cas, l’entrée d’un contribuable au niveau du capital social d’une entreprise est plus intéressante que l’obtention d’un prêt, surtout lorsque les besoins de la société sortent des critères bancaires ou présentent des montant conséquents. Faire entrer un contribuable nécessite d’en connaître les avantages, les conséquences et les inconvénients, mais aussi les impacts selon le nombre des titres que l’investisseur détient (majorité, égalité ou minorité).

Que signifie capital social ?

Le capital social d’une entreprise désigne les différentes ressources qui sont apportées par les investisseurs. En effet, les contribuables acquièrent des titres financiers de leur placement qui sont appelés parts sociales dans le cas d’une société SARL ou actions dans le cas d’une société de type SAS. D’une manière générale, on parle de contribuable majoritaire, égalitaire ou minoritaire.
Selon le chargé d’investissement chez la société de gestion A Plus Finance, le contribuable est considéré majoritaire s’il détient plus de 50 % d’actions ou de titres. Dans le cas où l’investisseur détient 50 % des actions, il est égalitaire avec un autre associé. L’investisseur est considéré minoritaire s’il détient moins de 50 %.
La participation des associés ou actionnaires dans le capital social de la société leur donne le droit à un versement de dividende, en profitant d’une partie des bénéfices de l’entreprise selon le nombre de parts détenues.
L’achat des parts, donne aussi le droit à l’actionnaire de participer lors de la prise de la décision au sein de l’assemblée générale de l’entreprise.

Participer dans le capital d’une société

Dans le cas d’une société de type SARL, d’une manière générale, une part sociale représente une voie aux assemblées générales dans la prise de décisions. Plus l’investisseur détient de parts sociales, plus il a le pouvoir dans le statuts de l’entreprise.
Un actionnaire majoritaire aura par conséquent la majorité dans le pouvoir décisionnaire.
Dans le cas d’une société de type SAS, les règles de répartition des différents pouvoirs sont librement fixées dans les statut. Un actionnaire a la possibilité de posséder la majorité des parts sans pour autant avoir le droit de vote au niveau de l’assemblée générale.

read more

Polémique : une campagne d’attaque contre le PSG

Juil 17, 19 Polémique : une campagne d’attaque contre le PSG

Entre suspicions de match truqué et fair-play financier, le club parisien fait ses derniers jours régulièrement l’objet de plusieurs polémiques extrasportives. Selon le journaliste sportif Pierre Ménès, les médias français s’acharnent en menant une campagne visant à nuire à l’image du club parisien. En outre, le journaliste connu pour son franc parlé, se demande pourquoi Nasser Al Khelaïfi le président du PSG, ne monte pas suffisamment au créneau pour défendre son club.

Ménès critique la discrétion du président du PSG

Discret sur le plan médiatique, surtout, lorsque PSG Paname Squad s’acharne en lançant des rumeurs sur le PSG, le président du PSG, Nasser Al Khelaïfi, semble trouver une stratégie de communication très claire depuis 2011. Toutefois, le journaliste de Cnewsmatin, Pierre Ménès, a critiqué cette discrétion et a estimé que le président du PSG devrait monter au front pour affronter ses rumeurs en déclarant « le président du PSG doit montrer ses dents, c’est important ».
« En fait, ce qui m’interpelle dans cette polémique sans intérêt, que le média français est en train de créer afin de faire vendre plus leurs journaux, c’est la manière dont le club du PSG réagit, il ne se défend pas. Après, quand un ou plusieurs médias essaient à tous prix de salir votre image, on attaque devant les tribunaux. Comme, c’est le cas de l’UEFA qui n’arrête pas de harceler le PSG avec son fair-play financier ou encore Javier Tebas qui n’arrête pas de piétiner le club parisien. Il est important pour une institution forte qui est sans cesse attaquée, de montrer les dents de temps en temps » a déclaré le journaliste Pierre Ménès.

Les dirigeants du PSG préfèrent rester discrets

Depuis que le Qatar a acheté le club parisien, il y a 7 ans, via son fonds d’investissement QSI, les dirigeants du club ont préféré ne pas faire de vague inutile. En effet, les responsables du PSG fuient toutes les polémiques possibles.
Toutefois, cela n’empêche pas le club parisien de faire parler de lui, avec ces spectaculaires résultats, ses partenariats de prestige et ses transferts.
Malgré les questions sur l’arbitrage, le marché des multiples transferts et l’interminable embrouille avec l’UEFA au sujet du Fair-play financier, les dirigeants du PSG préfèrent ne pas réagir. Néanmoins, avec la dernière affaire concernant le match qui a réuni le PSG et l’Etoile Rouge de Belgrade dans le cadre de Ligue des champions, dont on soupçonne que le match été truqué, le directeur de la communication des parisiens, Jean Martial Ribes, a préféré riposter à toutes ses accusations. Les médias ont profité de ses rumeurs pour s’acharner sur le club parisien, alors que selon Jean Martial Ribes, aucun dirigeant du PSG n’a été convoqué ni par le parquet ni par l’UEFA.

read more

L’UEFA mandate un enquêteur à cause des incidents qui ont eu lieu après le match PSG-Etoile Rouge

Juil 11, 19 L’UEFA mandate un enquêteur à cause des incidents qui ont eu lieu après le match PSG-Etoile Rouge

Suite aux affrontements qui ont eu lieu le 3 octobre dernier, tout prés du Parc des Princes, après la victoire du PSG devant le club serbe, l’Étoile Rouge de Belgrade, l’UEFA a décidé de mandater des inspecteurs, afin d’enquêter après ses incidents.

Les affrontements du 3 octobre dernier

Avant de prendre une décision, l’UEFA a envoyé des inspecteurs afin de conduire une enquête sur les incidents qui ont eu lieu aux alentours du Parc des Princes tout juste après le match de Ligue des champions, du 3 octobre dernier, entre le club parisien et l’Étoile Rouge de Belgrade. En effet, selon la préfecture de police de Paris, une centaine de personnes coagulées ont lancé devant l’entrée du stade, des projectiles sur les forces de l’ordre qui ont répliqué en lançant du gaz lacrymogène.
L’UEFA, se préoccupant de l’organisation des différents compétitions des clubs, avait déjà sanctionné le club serbe, l’Étoile Rouge de Belgrade, le 7 septembre dernier, en leur interdisant de vendre des tickets à leurs supporters durant deux matchs européens à cause des débordements qui ont été enregistré durant ses différents matchs en Europe notamment en Autriche.

Le PSG a directement réagi

Préférant ne pas attendre la fin de l’enquête de l’UEFA, afin que ces affrontements ne se reproduisent plus, le président du club parisien Nasser Al Khelaïfi, a décidé de prendre des mesures sévères en résiliant les abonnements de plusieurs supporters, qui ont été identifiés comme fauteurs de troubles.
Suite aux multiples décisions prises par Nasser Al Khelaïfi, le préfet de police de Paris a invité le président du PSG au déjeuné afin d’évoquer les incidents du 3 octobre dernier devant le Parc des Princes. Accompagné du directeur général du PSG, Jean-Claude Blanc, ainsi que le directeur de communication du club parisien, Jean Martial Ribes, le président du PSG a accepté l’invitation du préfet de Paris. Abordant les affrontements qui ont eu lieu le 3 octobre dernier le préfet n’a pas hésité à féliciter les dirigeants du club parisien pour les multiples décisions qui ont été prises afin que ces incidents ne se reproduisent plus, comme la suspension d’une quarantaine d’abonnements et l’exclusion des fauteurs de troubles. En outre, le préfet de Paris espère collaborer avec les dirigeants du club parisien, afin de veiller à la sécurité des supporters lors des différents matchs du PSG.
À cause de leur participation dans des bagarres qui ont eu lieu le soir du match PSG-Etoile Rouge devant la brasserie les Trois Obus, deux des supporters du PSG qui font partie du Collectif Ultras, ont été déférés à la justice et leur procès a été fixé pour le 7 mars prochain.
En attendant leur procès, les deux supporters ont été interdits d’entrér au stade.

read more