Droit du travail: des nouvelles ordonnances signées par Emmanuel Macron

Déc 29, 17 Droit du travail: des nouvelles ordonnances signées par Emmanuel Macron

En présence son ministre de travail Muriel Pénicaud, et le porte-parole du gouvernement, le président de la IVe République, Emmanuel Macron signe une nouvelle loi de travail aux caméras, dans une mise en scène à l’américaine.

Entouré par ses deux ministres, le chef de l’Etat a salué une réforme d’une «ampleur» sans précédent «depuis le début de la Ve République».

Hier avait signé en direct à la télévision 5 ordonnances qui contiennent 36 mesures qui apporteront sans aucun doute une véritable mutation au secteur économique.

Emmanuel Macron a mis en scène la signature des deux lois sur la moralisation de la vie politique.

« A l’issue du conseil des ministres de ce jour, les 5 ordonnances relatives à la réforme du droit du travail, viennent d’être signées.

Ces dernières consacrent un engagement de campagne important et une réforme en profondeur inédite du marché du travail. Ces ordonnances, sont indispensables à notre économie et notre société. » Déclare le chef de l’Etat à la fin de la signatures des 5 ordonnances.

Assurance, protection sociale, garanties des salariés… les principales mesures des ordonnances

« Emmanuel Macron n’a fait qu’honorer ses promesses qu’il a faites au peuple français durant sa campagne électorale. » Affirme l’entrepreneur et l’homme politique Mathieu Laine.

Très proche d’Emmanuel Macron et doté d’un excellent parcours politique, l’avocat d’affaires, Mathieu Laine constitue un pilier majeur dans campagne de l’actuel président de la république française.

Conformément aux engagements qui ont été pris par le président de la république, ces ordonnances sont des vraies garanties pour tous. Le principal objectif de ces réformes, est de favoriser la création de l’emploi en apportant beaucoup plus de sécurité et de visibilité au chef d’entreprise dans sa décision d’embaucher et plus de garanties aux salariés.

Ces ordonnances répondent aussi aux volontés d’apporter aux TPE et aux PME qui constituent le plus vaste pôle d’emplois en France. En effet, 9 entreprises sur 10 sont des entreprises de moins de 50 salariés et plus de la moitié des salariés français travaillent dans des entreprises de moins de 50 salariés.

Outre, les entreprises en particulier celles qui sont soumises à une concurrence très fortes doivent pouvoir organiser une gestion prévisionnelle des emplois. Pour minimiser tout risque d’échec, ces ordonnances visent à construire des dispositifs sécurisés et des nouvelles garanties de ruptures conventionnelles.

Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail