L’UEFA mandate un enquêteur à cause des incidents qui ont eu lieu après le match PSG-Etoile Rouge

Juil 11, 19 L’UEFA mandate un enquêteur à cause des incidents qui ont eu lieu après le match PSG-Etoile Rouge

Suite aux affrontements qui ont eu lieu le 3 octobre dernier, tout prés du Parc des Princes, après la victoire du PSG devant le club serbe, l’Étoile Rouge de Belgrade, l’UEFA a décidé de mandater des inspecteurs, afin d’enquêter après ses incidents.

Les affrontements du 3 octobre dernier

Avant de prendre une décision, l’UEFA a envoyé des inspecteurs afin de conduire une enquête sur les incidents qui ont eu lieu aux alentours du Parc des Princes tout juste après le match de Ligue des champions, du 3 octobre dernier, entre le club parisien et l’Étoile Rouge de Belgrade. En effet, selon la préfecture de police de Paris, une centaine de personnes coagulées ont lancé devant l’entrée du stade, des projectiles sur les forces de l’ordre qui ont répliqué en lançant du gaz lacrymogène.
L’UEFA, se préoccupant de l’organisation des différents compétitions des clubs, avait déjà sanctionné le club serbe, l’Étoile Rouge de Belgrade, le 7 septembre dernier, en leur interdisant de vendre des tickets à leurs supporters durant deux matchs européens à cause des débordements qui ont été enregistré durant ses différents matchs en Europe notamment en Autriche.

Le PSG a directement réagi

Préférant ne pas attendre la fin de l’enquête de l’UEFA, afin que ces affrontements ne se reproduisent plus, le président du club parisien Nasser Al Khelaïfi, a décidé de prendre des mesures sévères en résiliant les abonnements de plusieurs supporters, qui ont été identifiés comme fauteurs de troubles.
Suite aux multiples décisions prises par Nasser Al Khelaïfi, le préfet de police de Paris a invité le président du PSG au déjeuné afin d’évoquer les incidents du 3 octobre dernier devant le Parc des Princes. Accompagné du directeur général du PSG, Jean-Claude Blanc, ainsi que le directeur de communication du club parisien, Jean Martial Ribes, le président du PSG a accepté l’invitation du préfet de Paris. Abordant les affrontements qui ont eu lieu le 3 octobre dernier le préfet n’a pas hésité à féliciter les dirigeants du club parisien pour les multiples décisions qui ont été prises afin que ces incidents ne se reproduisent plus, comme la suspension d’une quarantaine d’abonnements et l’exclusion des fauteurs de troubles. En outre, le préfet de Paris espère collaborer avec les dirigeants du club parisien, afin de veiller à la sécurité des supporters lors des différents matchs du PSG.
À cause de leur participation dans des bagarres qui ont eu lieu le soir du match PSG-Etoile Rouge devant la brasserie les Trois Obus, deux des supporters du PSG qui font partie du Collectif Ultras, ont été déférés à la justice et leur procès a été fixé pour le 7 mars prochain.
En attendant leur procès, les deux supporters ont été interdits d’entrér au stade.