Recent Posts

L’Arcep a dévoilé son calendrier pour la mise en place de la 5G en France

Mar 25, 20 L’Arcep a dévoilé son calendrier pour la mise en place de la 5G en France

Le cap est fixé : en décembre 2020, entre six et douze villes françaises doivent être couvertes par la 5G. “La 5G ne va pas tarder à arriver chez nous, mais cela demande plus d’organisation”, Jean-Philippe Bosnet, le PDG de la société Paritel. L’Arcep, l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse, vient de dévoiler son cahier des charges (un document qui doit être obligatoirement respecté lors de la conception d'un projet). Ce document se focalise essentiellement sur les fréquences 4. 6 à 5. 2 GHz qui, selon Sébastien Soriano, le président de l’Arcep, forme la bande ‘coeur’ la plus intéressante pour l’instant. Celle des 32 GHz est aussi évoquée, mais son attribution se fera normalement plus tard – dans sept mois. Cette bande constitue la base de plusieurs services 5G initiaux. Elle permet à la fois une bonne capacité et une bonne couverture. Cette fréquence pourra apporter un débit beaucoup plus élevé, de l’ordre de ceux de la FTTH (Fiber To The Home ; Fiber To Fiber). En 2023, il n’y aura pas de performance économique sans exemplarité environnementale et sociale. C’est pourquoi les acteurs du marché, notamment les grands opérateurs français, s’engagent durablement pour l’égalité digitale et la planète, avec des éléments de preuve concrets.

L’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) se mobilise pour évaluer les risques pour la santé

Dans quelques mois, la 5G, cinquième génération de réseaux mobiles, doit remplacer progressivement la 4G actuelle. Dans le cadre de ses missions, l’Agence Nationale des Fréquences a mis à jour diverses procédures pour prendre en compte la 5G : des lignes directrices nationales fixant les éléments de base à fournir ; un protocole de mesure de l’exposition constituant le texte de référence des labos accrédités… L’Agence Nationale des Fréquences souligne l’obligation de disposer des données décrivant les technologies développées et leurs déploiements pour évaluer les éventuels effets sanitaires. À noter que les grands opérateurs télécoms français – à savoir Bouygues Telecom, Free mobile, Paritel, Orange et SFR – ont déjà réalisé des expérimentations pilotes dans diverses régions françaises pour tester le fonctionnement des nouvelles infrastructures. Selon Stéphane Richard, le président-directeur général du groupe Orange, la transition vers le très haut débit nécessite d’importants investissements en infrastructures.

read more

5G : quels seront les engagements des opérateurs télécoms ?

Mar 14, 20 5G : quels seront les engagements des opérateurs télécoms ?

La 5G, c’est pour bientôt !
En France, le dossier du nouveau réseau mobile 5G vient de franchir une étape majeure : l’Arcep, l’Autorité de régulation de la distribution de la presse, des communications électroniques et des postes, a détaillé quels vont être les engagements des acteurs du marché (à savoir Paritel, Orange, Bouygues Telecom, Free mobile et SFR) lorsqu’ils vont commencer à déployer la 5G.

Cette fois, c’est parti ! Les opérateurs télécoms français souhaitant se lancer dans la 5G peuvent dès à présent déposer leurs dossiers auprès de l’Arcep afin de solliciter des fréquences dans la bande 4.6 – 5. 1 GHz qui, selon Sébastien Soriano (le président de l’Arcep), sera la première à être utilisée dans l’Hexagone pour l’ultra haut débit mobile. Les cinq grands opérateurs télécoms français, SFR, Free mobile, Bouygues Telecom, Orange et Paritel doivent se signaler avant le 30 mars 2020. “Après 13 heures, ce sera trop tard”, précise le président de l’Arcep. Il est attendu que les cinq opérateurs télécoms soient lauréats au terme de la procédure d’attribution. La vrai question est surtout de savoir combien de blocs de fréquences aura chaque opérateur.

2020 : l’année top départ de la 5G en France

À chaque nouvelle année, les résolutions refont leurs petits nids dans nos têtes… Face à ce constat, les opérateurs de télécommunications nationaux ont décidé de suivre cette tendance en lançant la cinquième génération des standards pour la téléphonie mobile dès avril 2020. C’est l’un des plus grands chantiers de 2020. Tout le monde en parle ! Les réseaux 5G, poussés par la réussite des réseaux mobiles 2G, 3G et 4G, promet de réduire le phénomène de latence et surtout d’accroître les débits actuels.

Cette nouvelle génération va aussi s’inscrire dans un processus global. Tout pourra y être connecté ! Elle sera ainsi primordiale pour le développement des objets connectés (casques VR, voitures connectées, PC, tablettes, smartphones…). Elle sera bien plus réactive que les générations antérieures.
Ce nouveau réseau pourra absorber plus facilement la forte croissance du trafic mobile. Il offrira une navigation plus fluide. On peut alors parler d’ultra haut débit mobile. Dans la santé, on pourra assister au développement de la télémédecine.

Donc, les acteurs majeurs du secteur des télécommunications devront lancer dès le mois prochain leurs offres dans la 5G. En ce qui concerne le rythme du déploiement, chaque acteur devra proposer, avant la fin 2020, des offres commerciales en 5G ‘dans trois villes françaises’.

read more

L’opérateur de communication prépare une offre pour les TPE

Mar 03, 20 L’opérateur de communication prépare une offre pour les TPE

Depuis 2011, l’opérateur Paritel, qui est un groupe investit dans le domaine des services de communication pour les particuliers ainsi qu’un fournisseur et grossiste de services aux petites et moyennes entreprises mais aussi aux très petites entreprises.

Le nouveau concept de l’opérateur téléphonique

Global Concept, le groupe des services télécoms et la distribution destinés essentiellement aux petites et moyennes entreprises, compte améliorer ces deux principales activités qui sont les services de communication destinées aux entreprises, ainsi que pour les particuliers. Les deux services ont été réunis depuis 2011 dans une seule entité assurée par Paritel Opérateur.

En effet, l’entreprise reprend plusieurs activités essentiellement la proposition des services télécoms réalisées par 4 filiales différentes.

Les filiales présentes chez Global Concept

Paricom qui réalise les différentes installation au sein des petites et moyennes entreprises, est constitué essentiellement de 150 techniciens qui sont répartis dans les 35 différentes agences.

En outre, cette filiale est aussi infogéreur des systèmes télécoms surtout pour les grands comptes. Constituant une filiale technique, Paricom s’ajoute au EMS qui assure le télémarketing de l’enseigne grâce aux 50 collaborateurs opérateur d’infrastructure, Optimitel et paritel qui assure la vente des services de télécommunication aux entreprises de type PME.

Cette dernière assure l’activité historique de l’entreprise depuis 1991. Par conséquent, le groupe Global concept passe d’une activité historique de vente en gros des différents services de communication à une activité plus récente d’opérateur. En effet, le groupe possède une licence d’opérateur télécoms enregistrée sous L 33.1, et cela depuis l’achat du fonds de commerce en mars 2009, de Ipnotic. Le groupe a annoncé qu’en plus de ces offres historiques proposées par ces quatre filiales, l’opérateur proposera une offre destinée aux très petites entreprises.

read more

Qui sont les candidats favoris aux élections municipales de Villefranche-sur-Mer ?

Fév 07, 20 Qui sont les candidats favoris aux élections municipales de Villefranche-sur-Mer ?

Le 1 octobre dernier, Christophe Trojani le maire de Villefranche-sur-Mer a annoncé sa candidature pour les élections municipales de mars prochain. D’après le maire, il est important de continuer le travail qu’il a commencé lors de son investiture. Toutefois, face au maire sortant, Jean-Pierre Mangiapan l’un des candidats favoris aux municipales assure que le bilan négatif du maire actuel, ne peut que motiver sa candidature aux municipales de sa ville.

Candidat à sa propre succession

Le maire sortant, Christophe Trojani assure « je ne veux pas laisser la commune en si bon chemin, je veux terminer ce qu’on a commencé ». Avec ces mots, Christophe Trojani a affirmé sa candidature aux prochaines élections municipales dans la commune de Villefranche-sur-Mer.
Ce n’était pas un secret, toutefois, c’est officiel. Toutefois, les avis sont assez partagés face à cette annonce, en effet, certains villefranchois, assure qu’en votant Christophe Trojani, rien ne pourra changer dans la ville.

Le programme de l’autre candidat favori aux municipales de Villefranche-sur-Mer

Ayant servi la France, Jean-Pierre Mangiapan assure qu’il est prêt de servir sa commune et sa ville. Passionné dés son plus jeune âge, l’ex-adjoint du maire, revient à Villefranche-sur-Mer bien déterminé de redorer les blasons de la ville notamment en sauvant l’immobilisme et en redynamisant le centre-ville de la commune et en relançant l’activité villefranchoise.
Selon Mangiapan, il est important de mettre en place une politique de création de différents parkings essentiellement sur les 3 sites, Octroi, Poste et Gare afin d’apporter des solutions aux nombreux problèmes de stationnement au centre-ville. Ce dernier, constitue l’une des causes du déclin de la commune. En outre, il déclare qu’il est aussi important de revoir tous les projets qui ont été annulés par ces prédécesseurs pour leurs intérêts personnels.
L’ex-premier adjoint assure, en outre, qu’il a pleins de projets pour sa commune, afin de faire de la « citadelle un pôle culturel international » et conserver le rade de Villefranche-sur-Mer des différents pollueurs pour assurer un avenir radieux à ces endroits.

read more

Élections municipales : le candidat favori à Bordeaux est soutenu par la France insoumise

Fév 03, 20 Élections municipales : le candidat favori à Bordeaux est soutenu par la France insoumise

À seulement deux mois des municipales, la candidature de Philippe Poutou à Bordeaux le 20 janvier dernier a suscité la réaction de plusieurs politiciens notamment du collectif citoyen Bordeaux debout et du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) dont une grande partie de ses membres fondateurs fait partie de la France insoumise (LFI). En effet, ils ont approuvé le programme et la liste de Philippe Poutou ex candidat aux élections présidentielles de 2017 et 2012, a affirmé Jean-Pierre Mangiapan.

Campagne pour les municipales 2020

Se présenter aux municipales n’est pas une première pour Philippe Poutou, qui est un grand militant du Nouveau Parti anticapitaliste. En effet, il s’est déjà candidaté pour la ville bordelaise en 2014. Sa liste est plutôt représentée par des mouvements sociaux essentiellement des personnages militants écologistes, politiques et associatifs au niveau de la ville de Bordeaux.
Il est important de rappeler que la ville s’est vu unir dés le début du mois de janvier plusieurs forces de gauche et l’Europe Ecologie-les verts afin de soutenir l’écologiste Pierre Hurmic.

Il est temps de rompre avec la tractation entre les différents partis

D’après le candidat des municipales de Villefranche-sur-Mer, Jean-Pierre Mangiapan, le collectif Bordeaux débout a été créé en octobre 2019, grâce à l’appel de ceux qui ont souhaité la construction d’une ville plus écologique, solidaire, social et démocratique. Selon Phillipe Poutou, ils ont voulu rompre avant tout avec l’habituelle traction entre les différents partis. Surtout avec une droit qui est assez divisée à Bordeaux. D’où ils ont décidé de s’unir pour le bien de la ville.
Malgré que les priorités dans la ville sont essentiellement d’ordre social et écologique, les critiques sont assez nombreuses envers Pierre Hurmic. Comme c’était le cas lors du candidature de EELV qui a affirmé que le bilan du maire actuel Alain Juppé été assez bon tout en assurant qu’il est important d’apporter une nouvelle ère pour les bordelais.
Néanmoins, Bordeaux debout n’a pas manqué de répondre que le bilan du maire est constitué essentiellement de 18 % de pauvreté, d’exclusion des classes populaire au profit d’Airbnb, des projets pharaoniques et des magouilles ainsi que d’une ville qui est encore plus polluée et bétonnée.
Philipe Poutou n’a pas encore dévoilé son programme au public mais ne devrait plus tarder puisque il assure que son programme serait publié la fin de la semaine prochaine.

read more

En forte croissance, la Côte d’Ivoire pourrait devenir la première puissance économique d’Afrique

Nov 03, 19 En forte croissance, la Côte d’Ivoire pourrait devenir la première puissance économique d’Afrique

Après la résolution de la crise électorale de 2012-2013, la Côte d’Ivoire, pays d’Afrique de l’Ouest, a retrouvé rapidement sa place sur le plan international avec l’installation de l’ICCO (The International Cocoa Organization) et le retour du siège de la BAD (Banque africaine de développement).
La Côte d’Ivoire connaît, depuis 2014, un succès économique remarquable, illustré par une augmentation rapide du Produit Intérieur Brut. Le gouvernement a adopté, pour la période 2015-2020, un nouveau ‘Plan National de Développement’ qui, selon la Banque Mondiale (BM), entend réduire davantage le taux de la pauvreté et transformer le pays en une économie à revenu intermédiaire.

La Côte d’Ivoire en bref

La Côte d’Ivoire se situe au 120e rang sur 150 du classement ‘Doing Business’, les éléments de complexité étant la relation avec l’administration fiscale, la protection des investisseurs minoritaires et l’obtention de financement bancaire.
Le marché ivoirien est généralement ouvert au commerce, avec un tarif douanier moyen de 32 %.
L’investissement du secteur privé est très dynamique et les projets PPP – Partenariat public-privé – sont en forte expansion.
Le flux des investissements directs à l’étranger est diversifié sectoriellement et géographiquement depuis l’instauration du nouveau Code des Investissements en 2014.
La Côte d’Ivoire, premier producteur de noix de cajou et de cacao, exerce une influence économique importante au sein des 3 organisations régionales, l’Union du fleuve Mano, l’UEMOA et la CEDEAO.
Cinquième taux de croissance le plus rapide au monde, le Produit Intérieur Brut par habitant croîtra de 45 % d’ici 2022.

La Côte d’Ivoire, leader du secteur agricole en Afrique

Les offres d’emploi en Côte d’Ivoire ont atteint de remarquables résultats en matière de développement agricole. Le secteur agricole a constitué le principal moteur de la croissance ivoirienne.
Aujourd’hui, l’agriculture demeure le socle de l’économie ivoirienne. Elle représente 52 % des exportations globales du pays et contribue à créer 36 % du Produit Intérieur Brut.
Selon la Banque africaine de développement, celle-ci est une source de revenus pour les ⅔ d’une population à 78 % rurale.
Le secteur agricole offre de nombreuses opportunités aux candidats – quels que soient leurs parcours. Découvrez les offres d’emploi en Afrique correspondant à ce secteur sur Okapi emploi.

read more